Formalités et conseils pour bien préparer son voyage à Cuba

Cuba… Cela faisait quelques temps que ce pays m’attirait… Je ne saurai dire si c’est pour son soleil, son authenticité, la gentillesse des Cubains… Probablement un mélange de tout cela !

Comme pour les Etats Unis, je vous propose un petit article récapitulatif qui vous aidera à préparer votre voyage à Cuba dans les meilleures conditions.

Personnellement, avant le départ pour notre Roadtrip, nous avons eu beaucoup de mal à trouver les informations nécessaires que ce soit dans les guides ou sur internet. Je vais donc essayer ici, de vous livrer toutes les informations qui vous permettront de vous organiser au mieux.

DSC00541

Cuba, ce qu’il faut savoir avant le départ

La meilleure période pour visiter Cuba s’étant de décembre à avril. En effet, la météo y est clémente, vous éviterez la « saison des pluies » ou « saison des cyclones » vers septembre-octobre.

Il est important selon moi de vous renseigner sur la géopolitique du pays et son histoire.

→ Cuba fut conquis par les colons espagnols qui y pratiquèrent l’esclavage afin de cultiver la canne à sucre, le cigare et autres denrées… La population cubaine présente donc encore une belle mixité liée à son histoire coloniale.

→ La révolution cubaine qui a eu lieu dans les années 50 a considérablement changé le pays. C’est ainsi que le Parti Communiste Cubain fut créé avec à sa tête, et à celle du pays, Fidel Castro qui fut suivi par son frère Raul. C’est d’ailleurs dans les prochains jours que Raul Castro doit laisser sa place à la tête du parti, ce qui mettra fin à 60ans de domination des frères Castro.

→ La relation entre Cuba et les Etats Unis est toujours délicate… Malgré le dégel des relations initié par Barack Obama durant ses mandats, il semblerait qu’elles soient de nouveau mises à mal avec l’élection de Donald Trump à la tête des Etats Unis.

→ Malgré l’ouverture permise par Raul Castro depuis quelques années, la propagande et la délation sont malheureusement toujours utilisés et pratiqués. Il est donc très difficile de discuter avec les cubains de leur histoire personnelle et de leurs opinions…

→ Cuba est une destination très à la mode ces dernières années ! Les américains y été de plus en plus nombreux mais comme je disais plus haut les relations entre les Etats Unis et Cuba sont de nouveau tendues… Nous n’avons donc croisé que peu d’américains lors de notre séjour. Cependant, les français et les Canadiens y sont très nombreux !

→ L’économie Cubaine dépend presque uniquement du tourisme… Il est le principal revenu de nombreuses familles cubaines. Il faut également savoir que le salaire moyen cubain oscille entre 20 et 60€ par mois… Il ne faudra pas vous étonner si vous êtes régulièrement sollicité dans la rue, en effet les cubains essaieront de vous vendre un taxi, une excursion, une casa… Les rapports avec les cubains sont donc parfois biaisés car intéressés…

DSC00938

Quoi qu’il en soit nous avons adoré notre voyage à Cuba ! Il parait que les avis diffères mais personnellement dans notre entourage tout le monde a adoré cette destination. Je ne peux donc que vous conseiller de prendre vos billets d’avion et de foncer ! Dans la suite de l’article je vais vous donner tous les conseils dont vous aurez besoin pour préparer votre voyage 🙂

Passeport, Visas et formalités

Comme pour toutes destinations hors Europe il vous faudra un passeport valide. Pour un voyage à Cuba, votre passeport devra être valable minimum 6mois après votre date de retour.

Quant au visa, il n’y en a pas pour partir à Cuba. En revanche, il vous faudra vous procurer une « Carte de Tourisme ». Pour cela vous pouvez vous rendre au Consulat de Cuba en France qui se trouve à Paris (6 Rue de Presles, 75015 Paris) ou vous pouvez en faire la demande par internet grâce au site  : Novela Cuba.

Certaines compagnies aériennes ou agences de voyages peuvent la proposer lors de l’achat de vos billets d’avion, mais attention ce n’est pas systématique ! Pour notre part nous avons dû la commander sur internet. Cette carte est proposée au tarif de 27€ aux quelles il vous faudra rajouter 1€ de frais de port (en février 2018).

Autre formalité importante avant votre départ c’est l’assurance. En effet, lors de votre passage à la douane, les douaniers peuvent exiger de voir votre attestation d’assurance. Celle ci doit comprendre le rapatriement. Plusieurs options s’offrent donc à vous… Vous pouvez choisir de partir uniquement avec la couverture de votre carte bleue (si celle ci comprend le rapatriement). Mais personnellement nous avons opté pour la souscription d’une assurance voyage.

Après avoir arpenté les sites de différentes assurances, nous avons fini par choisir  l’assurance Routard d’AVI. En effet, c’est l’assurance qui nous proposée le plus de garanties et surtout le meilleur prix ! Nous en avons eu pour 48€/personne pour 15jours à Cuba. (Les prix varient en fonction de la destination et de la durée).

Les indispensables à amener à Cuba

Il y a certaines choses qui vous seront indispensables pour votre voyage.

  • Adaptateur de prise électrique pour vos appareils électroniques
  • Crème solaire, évidemment lorsque l’on se rend sous les tropiques 😉
  • Un répulsif à moustiques
  • Prévoir de petits présents pour vos hôtes en particulier le savon ! Acheter quelques petits blocs de savon, pratique pour le transport. Pensez aussi à vos vieux vêtements, il est très cher et difficile de s’en procurer à Cuba…
  • Vous pouvez également prévoir des stylos ou fournitures scolaires que vous pourrez déposer dans les écoles
  • Un dictionnaire d’espagnol, Google Translate ne marchera pas…
  • Une bonne paire de chaussures, surtout si vous souhaitez faire certaines activités mais aussi pour être à l’aise lors de  vos balades dans certaines villes comme Trinidad où les rues sont toutes pavées !

DSC00663

Billet d’avion

Nous avons réservé notre avion un mois et demi à peu près avant le départ.  Le tarif pour ces billets étaient de 690€/personne. Selon les périodes, vous pouvez trouver des billets d’avion beaucoup moins chers ! Personnellement nous n’étions pas très flexibles sur les dates, l’attente de certitudes suite à mon opération du genou ainsi que l’attente de dates importantes pour le travail de Monsieur Baroudeur, nous a conduit à réserver sur une période où les vols pour Cuba sont un peu plus chers.

Nous avons voyagé avec la compagnie aérienne Finnair et avons donc fait escale à Helsinki pour nous rendre à La Havane.

Notre expérience : mise à part le fait que nous n’avions pas pu être installés côte à côte dans le premier vol Barcelone/Helsinki, nous avons pu apprécier les prestations de cette compagnie. D’ailleurs le personnel a tenté de nous trouver des places aux issues de secours et ce gratuitement (et oui nous sommes grands). Quant au vol retour, nous avons même été surclassés en business ! On n’a pas vraiment le droit de se plaindre après ça 😉

IMG_7444

Notre itinéraire de 10 jours

Nous avons fait le choix de découvrir l’ouest du pays, surtout parce que j’avais très envie de découvrir Viñales et Trinidad.

La Havane : 3jours, 4nuits. Arrivés à 23h, nous avons profité de la capitale Cubaine pendant 2jours complet avant de partir pour l’étape suivante. Nous y sommes retournés une journée et une nuit après pour se reposer. Article sur La Havane par ici

Viñales : 2jours, 2nuits. Article sur Viñales par ici

Playa Larga : 1jour, 1nuit. Etape pour couper la route en deux, prendre un peu de repos mais surtout pour profiter de la plage !

Cienfuegos : 2jours, 2nuits.

Trinidad : 2,5jours, 2nuits.

Capture d_écran 2018-03-27 à 19.24.13

Où se loger ?

A Cuba vous pourrez trouver deux types de logements

Les casas particulars

Ce type de logement consiste à « louer » une chambre chez l’habitant. Dans toutes nos casas nous avons disposé d’une chambre privée, climatisée, ainsi qu’une salle de bain. Certaines casas proposent les dîners (15CUC/personne en moyenne) très copieux à l’heure que vous souhaitez ! Cependant nous n’avons jamais partagé de repas avec les cubains… Les casas proposent aussi les petits déjeuners pour 5CUC/personne, très généreux également. On peut même dire que cela peut s’apparenter à un brunch. Certaines casas proposent même de vous organiser des excursions si cela vous intéresse.

Certaines casas prennent même l’allures parfois de chambres d’hôtes tellement elles sont belles.

Vous pourrez les trouver sur le site casaparticular.com ou sur AirBnb. 

IMG_7413

Hôtels

Cuba ne dispose pas d’hôtels partout sur son territoire. Vous en trouvrez principalement à La Havane et Varadero (évidemment). Ils sont effectivement plus chers voir très onéreux et pas toujours au top…

Notre choix : Pour tout ce qui est logement, nous avons choisi de loger chez l’habitant dans les fameuses « casas particulars ». Nous étions vraiment à la recherche d’authenticité et avions vraiment envie de découvrir la culture cubaine. 

Pour effectuer les réservations, nous avons eu la chance de connaître quelqu’un qui a énormément voyagé à Cuba et qui connaissait donc des casas particulars. Je donnerai les adresses dans les articles suivant qui traiteront de notre roadtrip.

Nous avions donc (presque) tous les logements de réservés avant notre départ, mais vous pouvez également réserver que les premières nuits. L’offre de casas est énorme ! Vous n’avez aucune chance de vous retrouver dehors pour la nuit. Qui plus est, si vous réservez une première casa, vous pouvez toujours demander à vos hôtes si ils n’ont pas des connaissances dans les coins où vous vous rendez.

Arrivée à l’aéroport de la Havane

Passer la douane

Lors de votre arrivée à Cuba, il vous faudra prendre votre mal en patience… En effet, la plupart des vols arrivants de l’Europe atterrissent en début de soirée voir tard le soir. Et dès votre arrivée vous serez accueilli dans une ambiance très cubaine, c’est à dire une ambiance très cool, zen et pas pressée !

Nous sommes arrivés à 23h, avec 300 autres passagers et seulement deux bureaux de douane étaient ouvert. Autant vous dire que même en étant bien placé dans la file, il vous faudra être très patient.

Notre expérience : L’entretien avec le douanier est très facile. Enfin personnellement, on ne nous a rien demandé mise à part nos passeports et la carte de séjour. Aucunes questions ne nous a été posées. La chance d’être français je suppose…

Se rendre au centre ville de La Havane

Pour rejoindre le centre ville de La Havane, vous n’avez pas vraiment le choix. Vous devrez prendre un taxi. Les tarifs pour ce trajet vont de 25 à 30CUC selon le lieu où vous souhaitez vous rendre à La Havane.

Notre hôte pour ces premiers jours à La Havane nous avait prévu un taxi qui nous attendait à l’arrivée. Cependant, vous n’êtes pas obligé de prévoir un taxi à l’avance. L’offre est large, vous trouverez sans problème ! Faites simplement attention aux prix ! Certains n’auront aucun scrupule à vous arnaquer en vous demandant 70-80CUC pour le trajet… Même si vous n’avez pas forcément le courage après 10h de vol, négociez ou passez votre chemin !

DSC00856

Les monnaies

Cuba possède deux monnaies : le pesos convertible ou CUC (la monnaie des touriste) et le pesos ou CUP (la monnaie des cubains). La différence entre les deux est simple : 1CUC=25CUP. Le CUC est aligné sur le dollar américain, un petit avantage pour nous et nos euros 😉

Ce qu’il faut savoir c’est que la monnaie cubaine « ne voyage pas » c’est à dire que vous ne pourrez pas vous procurer l’argent avant votre voyage. C’est une info que j’ai eu énormément de mal à trouver lors de mes recherches… Vous avez donc plusieurs options : partir avec vos euros en liquide ou retirer aux ATM (distributeurs de billets internationaux) ou dans les banques.

Nous avons choisi la première option en partant avec nos euros en liquide. Nous n’avons pas regretté ce choix malgré la vigilance que cela impose. En effet, vous trouverez dès votre arrivée à l’aéroport un petit bureau de change.

Ce qui nous a plu avec cette option, c’est que vous n’avez pas de frais de change de monnaie pour l’euro, le livre et le dollar canadien. Par contre une taxe de 10% est appliqué sur le change de dollar américain. Conclusion : privilégier les monnaies autres que le dollar américain ! Idem lorsque l’on a échangé nos euros dans une banque : pas de frais. Le gros désavantage est donc que vous vous baladez avec tout votre argent en liquide, ce qui impose une grosse vigilance…

Pour ceux qui préféreront l’autre solution, cela présente quelques inconvénients. En effet, selon votre banque, des frais seront appliqués au retrait à cause du changement de devises. Votre carte peut ne pas marcher également, Cuba n’étant pas à la pointe de la technologie les lecteurs de puces peuvent parfois être défaillants. L’autre inconvénient et non des moindre : il n’y a pas d’ATM partout. Certaines villes où nous sommes allés comme Playa Large ne possède même pas une banque.

Quoi qu’il en soit, choisissez l’option qui conviendra le mieux à votre voyage et votre organisation !

Attention : demandez toujours lorsque vous voulez acheter quelque chose si il s’agit du prix en CUC ou en CUP. Et surtout recomptez bien votre monnaie lorsque l’on vous la rend ! Vérifiez qu’il y ait bien écrit « pesos convertibles » sur les billets. Pour rappel 1CUC = 25CUP

DSC00561

Télécommunications : internet et téléphone

Comme pour les Etats Unis, avant de partir n’oubliez pas votre adaptateur !

Après avoir lu les guides et nos recherches sur internet, nous avons très vite compris que Cuba était un peu en retard dans le domaine des télécommunications. Nous savions donc que nous n’aurions pas de téléphone et qu’il serait difficile d’avoir accès à internet.

Téléphone

Si vous souhaitez tout de même être joignable par téléphone, vous pouvez vous renseigner auprès de votre opérateur téléphonique. Pour notre part, Monsieur Baroudeur avait souscrit avec Orange un petit forfait sms/appel de 10€ pour une semaine.

Internet

Pour avoir internet à Cuba, il vous faudra vous procurer une carte WIFI Etecsa car oui à Cuba pas de 3G ! Pour trouver ces fameuses cartes, le mieux est de vous rendre directement au près de l’agence Etecsa car c’est elle qui vous proposera le tarif « normal » c’est à dire 1h=1CUC. Vous pourrez également en trouver dans les hôtels mais attention, ils se prennent une belle marge en les vendant 3CUC voir bien plus.

Une fois votre carte achetée, vous n’avez plus qu’à vous rendre dans les « Hotspots » WIFI situés un peu partout dans les villes.

Notre choix : Nous avons décidé durant ce voyage de 10jours de faire une déconnection totale à ce niveau là. Profiter d’être ensemble et savourer notre séjour à chaque seconde. De plus lorsque l’on a discuté avec les autres touristes, ils nous ont clairement dit que la connection était très lente et que pour une carte d’une heure on ne pouvait vraiment en utiliser 15-20minutes… Ça nous a vraiment conforté dans notre choix de déconnection ! 

Comment se déplacer ?

Taxi

Le taxi est très utilisé à Cuba. Mais il faut faire la différence entre les taxis d’état et les taxis collectifs. Les taxis d’état sont reconnaissables car ils arborent les couleurs jaunes et noires. Les taxis collectifs proposent de prendre plusieurs groupes de passagers au prix d’un taxi individuel, ce qui permet de couper le prix. Il est d’ailleurs bien plus facile de négocier avec ces derniers.

Le plus important avant de prendre un taxi, est de négocier le prix. Personnellement, nous avons eu la chance d’avoir un hôte en or à La Havane qui nous organisé et nous a négocié les prix des taxis.

DSC00746

Bus

Pour les longs trajets il s’agit du moyen le plus économique; cependant avec la qualité du réseau routier c’est aussi le plus lent. La principale compagnie est Viazul. En haute saison il est important de réserver ses billets à l’avance. Personnellement, nous ne sommes pas parvenu à faire les réservations par internet, nous avons donc pris une petite heure le deuxième jour pour nous rendre à la station de bus de Viazul à la Havane afin d’acheter tous nos billets de bus pour nos déplacements.

Attention : dans les bus il fait parfois un froid glacial ! Pensez à prendre un pull avec vous ! Les systèmes de coordination entre les différentes stations et les réservations internet sont parfois défaillants… Ce qui veut dire qu’ils vendent plus de places que les bus n’en possèdent. Conséquences : certains passagers se retrouvent obligés de faire le trajet debout si le chauffeur est d’accord, ou alors sont obligés de changer de bus…

Location de voiture

Lorsque l’on organise un roadtrip, on pense toujours à la location de voiture car elle permet une grande liberté dans les déplacements. Cependant, en ce qui concerne Cuba on nous l’a fortement déconseillé… De plus, les tarifs sont très onéreux par rapport aux tarifs appliqués en Europe (100CUC/jour).

Les routes sont vraiment en mauvais état, les voitures ne sont pas forcément bien entretenues et vous croiserez assez facilement des chevaux, calèches, des vaches ou encore des piétons, même sur l' »autoroute ». Et je vous laisse imaginer ce qui vous attend en cas de pépin…

Autres moyens de se déplacer

Vous pouvez opter pour d’autres moyens de transport plus atypiques lors de votre séjour.

  • Les « Coco » : toute petite voiturette jaune, on en trouve principalement à La Havane. Cela peut être très pratique pour réaliser de petits trajets.
  • La calèche : tantôt pour visiter une ville tantôt pour vos déplacements, c’est un moyen de déplacement encore énormément utilisé surtout dans certaines villes.
  • Location de vélos : à Trinidad par exemple, vous pouvez assez facilement louer des vélos pour vous rendre à Playa Ancòn.
  • Trains : le réseau ferroviaire cubain n’est pas extrêmement développé, mais cela reste une possibilité à part entière.

Nos choix de transport

La Havane/Viñales : taxi collectif aller/retour

La Havane/Playa Larga : Bus Viazul

Playa Larga/Cienfuegos : Bus Viazul

Cienfuegos/Trinidad : Bus Viazul

Trinidad/Playa Ancón : Taxi collectif aller/retour

Trinidad/La Havane : Bus Viazul

DSC00694

Santé et Sécurité

Sécurité

Cuba est un pays très sûr ! Les agressions sont vraiment exceptionnelles apparemment et  personnellement nous n’avons eu aucun problème. Il faut savoir que Cuba vit principalement du tourisme, il est donc évident que le gouvernement protège les touristes. En cas d’agression, les conséquences pour le pays serait probablement catastrophiques… La police est discrète mais très présente dans les villes.

La seule chose que vous pouvez craindre sont les pickpockets… Donc en faisant simplement attention à vos affaires vous éviterez de vous les faire voler. Le seul conseil que l’on nous avait donné avant notre départ était de ne pas laisser les affaires sans surveillance lorsque l’on va se baigner à la plage.

Les cubains sont de grands dragueurs… Ne tenez pas compte et ne vous offusquez pas de leurs regards insistants voir parfois sans gêne. Ils restent toujours corrects et ne feront jamais de gestes déplacés.

Autre point important, lors de votre séjour vous vous ferez régulièrement interpeler par les cubains très pauvres, mendiants mais également par des rabatteurs parfois très insistants… Gardez votre calme et ne perdez pas de temps à discuter si vous n’êtes pas intéressés.

En ce qui concerne la sécurité des casas, vous n’avez aucun soucis à vous faire ! Les propriétaires vous donnent une clé afin de fermer vos chambres à clé. Ils sont également très présents dans leurs casas.

Petite astuce sécurité de votre argent : vous pouvez vous trouver une ceinture cache billet. Monsieur Baroudeur en possède une que nous avons trouvé chez Nature et Découvertes, très discrète mais surtout bien pratique !

DSC00872

Eau potable ?

Malheureusement, l’eau du robinet n’est pas potable à Cuba… Des épidémies de choléra ont parfois encore lieu, mais également (comme dans tous pays où l’eau n’est pas potable) le risque d’hépatite A.

Il vous faudra donc vous approvisionner en eau dans les magasins que vous trouverez. Faite attention à l’achat que les bouteilles d’eau que vous achetez soient bien fermées. Si vous ne trouvez pas d’eau, vous pouvez toujours prendre des sodas, ils sont parfois moins chers que l’eau…

N.B. de Monsieur Baroudeur : Pour les cocktails il n’y a pas de soucis étant donné la forte teneur en alcool 😉 De plus la plus part des cocktails sont servis sans glaçons, ce qui permet d’éviter l’intoxication !

Attention : prévoyez des réserves d’eau si vous vous rendez dans de petites villes car il vous sera difficile voir impossible de trouver de l’eau potable. Soyez aussi prudent avec les fruits et les légumes ! Mangez les sans la peau et ne les lavez pas à l’eau du robinet; sinon le risque d’intoxication alimentaire vous guète… 

Trousse médicale

Les médicaments sont très difficiles à se procurer à Cuba. Il vous faudra donc prévoir une trousse médicale pour éviter les désagréments. Voici les médicaments indispensables pour votre voyage :

  • Paracétamol
  • Spasfon
  • Citrate de bétaïne ou fumeterre
  • Anti-diarrhéique
  • Pansements, antiseptique
  • Antimoustiques
  • Biafine

Vous pouvez toujours compléter cette trousse par quelques antibiotiques à large spectre, collyres, crème avec un peu de corticoïdes pour les piqûres de moustiques, médicaments anti cystite, anti inflammatoire… etc.

Où aller en cas de problème de santé « grave »?

Notre hôte à La Havane nous a de suite donné l’adresse d’une clinique qui s’occupe des touristes en cas de problème. Il s’agit de la Clinica Central Cira Garcia. Vous pourrez la trouver Calle 20 No.4101 esq. a Ave. 4, Miramar, Playa, La Habana.

DSC00788

Que manger à Cuba ?

Cuba n’est pas une destination connu pour son originalité culinaire… La cuisine cubaine n’est pas extrêmement variée, vos repas tourneront beaucoup autour de la combinaison « riz, haricots rouges, poisson/poulet »…

Cependant, et heureusement pour nos papilles, depuis 2011 une révolution culinaire est en marche ! Les restaurants privés ont obtenu le droit de s’agrandir mais surtout de se diversifier ! Les chefs se font alors un plaisir de marier épices, originalité et cuisine traditionnelle.

DSC00528

Ce qui est top à Cuba, est que vous pourrez manger de la langouste pour un prix dérisoire ! Le mieux est de la déguster dans vos casas particulars, toujours aussi exquise. Profitez de votre voyage pour manger de délicieux fruits exotiques (attention à ne pas les laver et à bien enlever la peau). Personnellement, gros coup de coeur pour la papaye ♥

Evidemment, je ne peux que vous encourager à craquer sur quelques cocktails cubains à base de rhum ! Mojito, Cuba Libre, Canchanchara… Vous aurez l’embarras du choix, n’hésitez donc pas à céder à la tentation 😉

DSC00707

Que ramener de Cuba ?

Cuba ne possède pas vraiment d’artisanat ou de nourriture typique… Il n’est donc pas facile de savoir quoi ramener…

A l’évidence vous pouvez ramener du rhum, la limite étant d’un litre par personne. Vous pouvez en ramener plus, mais sachez que vous serez dans « l’illégalité » si vous ne payez pas les taxes ou ne le déclarez pas.

Vous pouvez aussi ramener des cigares, beaucoup plus réglementé ! La limite est à 50 cigares par personne.

Vous pourrez toujours vous trouver également de petits souvenirs sur les marchés ou dans les « boutiques » souvenirs. Sans oublier le Panama, ce très populaire chapeau, très en vogue chez les touristes.

Attention aux objets ou bijoux en corail noir ou écaille de tortue ! Ce sont des espèces protégées, l’importation en France et dans de nombreux pays est interdite ! Nous avons eu l’occasion d’en voir sur le marché de Trinidad par exemple donc soyez prudent !

DSC00992

Quel Budget pour un voyage à Cuba ?


Billets d’avion : 1387,62€ (soit 693,81€/personne)

Hébergements : 550CUC pour deux personnes soit 466€

Nourriture et surtout l’eau en bouteille : 418CUC soit 354€ pour deux personnes

Transports : 271CUC pour deux personnes soit 230€

Activités et souvenirs : 150CUC soit 135€ pour deux personnes

Total : 2572,62€ pour deux personnes


Voilà ce très long article est enfin terminé ! Et j’espère qu’il vous aura apporté toutes les informations que vous étiez venu y chercher. Comme je l’ai déjà dit plus haut nous avons  été enchantés par notre voyage à Cuba. La gentillesse des gens, l’authenticité que garde ce pays malgré le tourisme de masse et la beauté des paysages ont grandement contribué à ce coup de coeur. C’est d’ailleurs pour cela qu’avec Monsieur Baroudeur nous nous verrons bien y retourner pour voir le reste du pays ! Nous avons voulu nous concentrer sur le côté culturel de cette île pour cette première fois donc peut être plus de plages et de détente la prochaine fois ? Seul l’avenir nous le dira 😉

DSC00977

En tout cas je ne peux que vous conseiller, en toute sincérité, à aller découvrir ce petit bout du Monde encore un pied hors du temps