Accepter de ne pas rentrer dans le moule avec « Mange, prie, aime » ce grand classique

Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre, grand classique, qui parle de développement personnel. Il s’agit d’un livre que j’ai découvert lors de ma première année à Castres, soit bien après tout le monde haha. J’avais en revanche déjà vu le film avec Julia Roberts et je l’ai adoré. Alors je me suis dit pourquoi pas, je suis curieuse d’en savoir plus sur cette histoire qui parle de se reconnecter à soi.

Il y a quelques jours, en rangeant un peu mon bazar, je suis retombée sur ce bouquin et je me suis dit qu’il fallait absolument que je vous en parle ici. Alors certes, pas mal d’entre vous l’on sûrement déjà lu mais je trouvais intéressant de vous en parler plus de mon point de vue et de ce qu’il m’a apporté.

img_1379

De quoi ça parle ?

Tout commence par une prise de conscience. La prise de conscience qui fait mal, celle où l’on constate que la vie qu’on s’est bâti n’est pas celle dont on rêve ou qui nous rend véritablement heureux. Elizabeth Gilbert ou Liz (l’auteure et héroïne) a tout pour être heureuse, une maison, un mari et un travail qui paie bien… Etre heureuse oui, mais selon qui ? Ses proches, famille et surtout la société. 

Par une nuit de douleur au vue du malheur que lui apporte cette vie, rongée par l’angoisse et le stress, elle prend la décision de divorcer. Après ce divorce compliqué et une liaison dangereuse, elle prend la grande décision de partir seule pendant 1 an. 

Ce voyage l’amena dans trois pays commençants par la lettre I : Italie, Inde, Indonésie. 

En Italie, Liz goûte et nous raconte l’art de la Dolce Vita à l’Italienne. Cet art consiste à profiter de l’instant présent plutôt que de posséder ou avoir beaucoup d’argent. Elle prend alors les « douze kilos les plus heureux de sa vie ». En Inde, elle apprend à méditer dans un ashram. La rigueur ascétique l’aide à discipliner son esprit qui part littéralement dans tous les sens. Et en Indonésie, elle cherche à réconcilier son corps et son âme pour trouver l’équilibre et atteindre enfin le précieux bonheur. 

img_1380

Quelle leçon en tirer ?

Je pense que ce livre a clairement marqué le début d’une nouvelle aire dans tout ce qui touche au développement personnel. A travers ce roman autobiographique, l’auteure nous confie la recette de son bonheur. 

Je pense que la leçon principale à tirer est que nous sommes les propres maîtres de notre bonheur. Doit-on vraiment chercher à rentrer dans les moules prédéfinis que la société a décidé pour nous ? Qui a dit que dans la vie tout devait se passer de telle manière ? Être parents avant trente ans ? Continuer de travailler dans un domaine qui ne nous apporte que stress simplement pour pouvoir payer les factures ? Je pense surtout qu’il faut être soit même. Se poser les bonnes questions ou en tout cas essayer de prendre le temps de se les poser. Prendre le temps de penser à soi et de se retrouver. Des situations comme celle vécue par Liz peuvent convenir à certains, voir même à la majorité, mais il est primordial de s’écouter même dans ces cas là afin d’être toujours plus épanouis.

La vie n’est faite que d’expériences et d’épreuves. A nous de les accepter car cela ne peut nous rendre que plus fort. La seule chose qui est sûre c’est qu’il ne tient qu’à nous d’avoir la vie dont nous rêvons quelle qu’elle soit. 

Je vous renvoie à mon article Pourquoi voyager n’est pas une chance qui traite également sous un autre angle du sujet.

img_1381

Mon avis sur ce livre 

Je dois vous avouer tout de même que j’ai eu énormément de mal à lire ce livre. Je pense d’ailleurs que cette difficulté est venue du ton très négatif qu’exprime l’auteure au début du livre. On ressent parfaitement la souffrance qu’elle vit à ce moment là. Puis plus on avance dans la lecture, malgré tout de même quelques passages longuets, plus on s’attache à Liz et à son histoire. On ne peut que saluer son authenticité ainsi que le courage dont elle a fait preuve pour coucher tout ça sur le papier. 

Après rétrospective, j’ai surtout apprécié l’écho que ce livre a eu sur ma propre vie. J’ai beaucoup aimé réfléchir sur le point de vue qu’elle exprime. Bien qu’il ne soit pas l’origine ou la seule raison, je pense que ce livre a vraiment participé à mon propre développement personnel, bien que je ne m’en sois pas forcément rendue compte avant. 

J’aime me rappeler régulièrement que je n’ai qu’une vie et que j’ai vraiment envie d’en profiter à fond. Oser ne pas rentrer dans le moule n’est jamais évident, mais pour moi personnellement il n’y a rien de plus enrichissant. 

En tout cas, je ne peux que vous conseiller ce livre qui malgré la difficulté que l’on peut connaître à le lire est vraiment enrichissant. Il donne vraiment envie de se retrouver soi, de s’écouter et surtout de vivre l’instant présent.

IMG_7987